L'arbre dans la ville

LAURENCE PETIT-JOUVET

A force de les voir, on finit par ne plus remarquer les arbres, qui pourtant se dressent immenses dans nos villes, et les rendent habitables. Un portrait expressionniste de l'arbre dans la ville. Couleurs, formes, transparences, mouvements... les atmosphères qu'il crée, les symboles qu'il véhicule, les mises en scènes qu'il organise, le temps qu'il marque à nos yeux.

Eurocréation Production | France | 1992 | 13 minutes | video couleur

à propos du film

L'arbre dans la ville

L'ARBRE DANS LA VILLE est un film sans parole. La bande-son, composée d'un grand nombre d'ambiances sonores naturelles (jeu de pétanque, piaillements d'oiseaux, embouteillage, bal populaire, etc...) est travaillée de façon à former un ensemble. De cette "douce cacophonie" se dégage une impression de vie. Le film peut être comparé à un tableau : montage d'une multitude de taches successives, symphonie, enchaînement rythmé d'images éparses.

"Cet étranger, cet exilé, ce balayeur de nos ciels enfumés, cet arbre trop souvent invalide, sauvagement amputé, s'obstine sous nos yeux distraits à drainer tout le jour qu'il peut... Comme si, entre le stationnement interdit et le feu rouge, l'arbre s'ingéniait vraiment à fabriquer une bonne image de cette liberté dont la Révolution voulut qu'il fût le symbole... Si nous ignorons l'arbre, c'est aussi parce que, à force de présence, il nous est devenu naturel. On ne s'interroge pas à longueur de journée sur l'essence de la lumière... Il en résulte un frémissement rebelle, qui fait que la ville devient tout à coup habitable..." Pierre Lieutaghi, écrivain





trouver le film

L'arbre dans la ville











Pour tous contacts :

avril.films@numericable.com








DVD indisponible










générique











Réalisation et image : Laurence Petit-Jouvet Composition de la bande-son : Martin Wheeler Consultantion-paysagiste : Caroline Stéfulesco Production : Anne-Marie Autissier